EuskaraFrançaisEspagnol
 

CONCERT

L'association culturelle LA CASA DE SANTA FE à Paris, dans la continuité de la projection du film, "Parole de Basque", qui a fait salle comble à la Maison de l' Amérique Latine de Paris, le 5 février dernier a proposé le  RECITAL-CONCERT "Lettres des Amériques" avec Mixel ETXEKOPAR, Christian IRIGOYEN (accordéon, musiques) et Cécile TISON (textes) .

Ils mettent en résonance des lettres d' émigrés basques, des musiques et des chants populaires d'Argentine, du Chili et du Pays Basque. Dans ce spectacle le poète basque Joxean ARTZE dialogue avec Garcia Lorca et beaucoup d'autres encore... Un récital captivant et émouvant qui à partir de l' aventure des Basques migrants vers l' Amérique Latine raconte l' histoire de toutes les émigrations.

 

 

ZORIONAK

Urte berri on eta baketsu bat desiratzen dautzuegu.

Gure usaiei segituz apiril inguru hortan eginen dugun biltzar nagusian aipatuko ditugun berriak hauexek izanen ditugu:

- 2016-an antolatu nahi ginuken bidaia ( Necotchean izanen da euskal besta)

- 2015-eko urteko eginkizunak: elgarretaratze, mintzaldi, filma etabar...

- Artxibo lanak aintzina doatzila ( laster bururatzekotan direnak) eta altxor balios baten mentura badugula

Anartean ongi ibili guzieri eta ondoko egunak arte

Adixkidetasunez

Euskal Argentinako Administrazio Kontseiluaren

 

Nous vous souhaitons une bonne année de paix et sérénité.

Nous nous retrouverons lors de notre Assemblée Générale annuelle que nous tiendrons vers le mois d'avril au cours de laquelle nous aborderons:

- le voyage que nous souhaitons organiser en 2016 ( la fête basque aura lieu à Necochea)

- Les événements qui ont ponctué l'année 2015 : rassemblements, conférences, projection de films, etc.

- Les archives dont le recensement avance ( la fin est très proche) et qui se révèlent prometteuses par leur ampleur et la richesse des données.

Amitiés et vœux de la part des membres du Conseil d'Administration d'Euskal Argentina

 

Débat télévisé

Eusko Ikaskuntza Baiona – Société d’Etudes Basques, l’Institut Culturel Basque et l’équipe du projet EUSKO DIASPORA ont organisé un débat télévisé (Kanaldude Zuzenean) :


« L’émigration Basque : plus qu’un souvenir ? » le 16 octobre 2015, à Ustaritz.

Les invités : Argitxu Camus Etchecopar (chercheuse) – Laura Igantzi (Euskal Artzainak Ameriketan) – Monika Legarto (Euskal Argentina) – Marie Pourquié (Euskal Etxe Québec) – Joseba Etxarri (Euskal Kultura) ont répondu à des questions relatives à la mémoire de l’émigration basque : de quoi est constituée cette mémoire aujourd’hui ? Quelle vision avons-nous des émigrés basques ? Quelle vision ont-ils de leur terre basque ? Mythes et réalité se rejoignent-ils ? Faut-il continuer à se souvenir ? Pourquoi et comment ?

 

   

3es Journées de l'Emigration aux Amériques

Les 26 et 27 septembre 2015 se sont tenues les 3es Journées de l'Emigration aux Amériques à Séméac, dans les Hautes-Pyrénées.

Ces Journées étaient organisées par l'Association Bigorre-Argentine-Uruguay et réunissaient l'Association aveyronnaise Rouergue-Pigüé, l'Association pour la Mémoire de l'Emigration, les Amis de l'AFAB et Euskal Argentina.

Conférences, découverte du patrimoine, gastronomie, chants pyrénéens et aveyronnais, danse et concert de grande qualité avec le pianiste Miguel Angel Estrella, tel était le riche programme proposé par les membres de l'ABAU.

Ces journées de rencontres et échanges ont permis une nouvelles fois de resserrer les liens entre les associations qui oeuvrent dans le domaine de la mémoire de l'émigration vers les Amériques, notamment vers l'Argentine.

 

 

 

Projection du film "El Vasco de la carretilla"

le samedi 23 mai à 19 heures, Salle LAPURDI à USTARITZ en présence de nos amis Argentins Luis Aramburu et Carlos Txinchurreta.

Ce documentaire (en espagnol) retrace le périple de Guillermo Isidoro Larregui à travers l’Argentine. En effet, en mars 1935, cet homme né en 1885 à Pampelune et émigré en Argentine est parti de la province de Santa Cruz jusqu’à Buenos Aires, à pied en poussant une brouette contenant plus de cent kilos de matériel. Il rejoindra ensuite Santiago du Chili et la Bolivie... parcourant plus de 20 000 kilomètres, terminant aux chutes d’Iguaçu. Il y restera jusqu’à sa mort en 1964.

Pour plus d’information sur le film http://vascodelacarretilla.blogspot.com/

   

Page 3 de 8