EuskaraFrançaisEspagnol
 

Revue PARTIR

- Le numéro 7 de la revue "Partir - Archives et mémoires de l'émigration pyrénéenne", éditée par l'AME (Association pour la Mémoire de l'Emigration) est sorti.

Au sommaire : Lettre du père Harbustan - Une vision des Indiens de la Pampa au XIXe siècle - Partir aujourd'hui : un stagiaire sur les pas de ses ancêtres - Portrait d'émigrée : une Saultoise aux Amériques - Histoire familiale : lettre de Pauline à ses enfants - Un évènement : l'incendie de San Francisco en 1906 - Mémoires en mouvement : lettre de Jean Cazaux-Bic - Des hasards et des lettres, etc.

Renseignements: 17 Place Gambetta 64600 Oloron-Ste-Marie - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Voyage en Uruguay et en Argentine

2012, notre traditionnel voyage en Argentine a connu un vif succès, avec une nouvelle option : à savoir quelques jours en Uruguay, puis séjour à Rosario pour la Semana Vasca, moment fort, riche en rencontres et émotions.


 

 

PASTORALE

La Pastorale 2012 "Ameriketan Euskaldunak"

Créée à ROQUIAGUE, la Pastorale a aussi été jouée à HASPARREN.

La pastorale a mis en scène la vie et l'oeuvre du grand bertsulari José MENDIAGUE (1845-1937) qui a été un témoin et un acteur important de cette époque fortement marquée par l'émigration des Basques vers l'Amérique du Sud.

José Mendiague est arrivé tout enfant à Hasparren et y a vécu toute sa jeunesse jusqu'à son départ pour Montévideo.

En avant-première, deux conférences ont été proposées par Euskal Argentina "L'émigration Basque en Amérique du Sud" présentée par Monika Legarto suivie de la présentation de la pastorale par son auteur, Jean Bordaxar

-  au mois de mars à Mauléon en partenariat avec l'Institut Culturel Basque

- au mois de mai  à Saint-Jean-de-Luz en partenariat avec le service culturel de la Ville

 

 

   

Assemblée Générale 2012

La 15e Assemblée Générale d' EUSKAL ARGENTINA s'est tenue le samedi 31 mars 2012 dans la salle d'honneur de la Mairie de Saint-Jean-Pied-De-Port qui était pleine à craquer. Après avoir écouté le bilan moral et le bilan financier de l'année écoulée qui s'est révélée très riche en événements et rencontres, le conseil d'administration a été réélu.

Les projets pour la nouvelle année ont été présentés :

- un voyage pour les membres de l'association (du 20 octobre au 11 novembre 2012) avec une escale prolongée en Uruguay, puis le départ pour ROSARIO où se déroulera la Semana Vasca, ensuite départ pour Buenos Aires (chacun organisant ensuite la suite de son séjour)

- une journée en commun au mois de mai dans les Bardenas pour fêter les 15 ans de l'association(19 mai).

- un projet de documentaire remanié pour une diffusion sur l'internet et destiné à recueillir en Argentine ou en Uruguay, des témoignages d'émigrés basques ou de leurs descendants.

Après avoir pris le verre de l'amitié, l'assemblée s'est retrouvée autour d'une bonne table pour une après-midi très conviviale.

 

Cesar ARRONDO

Nous avons eu le plaisir de recevoir le Professeur Argentin Cesar ARRONDO pour une causerie sur le thème  de l’implantation des Basques en Argentine et sur le devenir de cette communauté le samedi 21 janvier 2012 à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Le Professeur Arrondo enseigne l’Histoire à l’Université de LA PLATA.Il est membre de nombreuses institutions dont le Centro de Estudios de la Cultura y del Nacionalismo Vasco – Arturo Campion. Il est l’auteur de nombreuses publications et a donné d’innombrables conférences. Nous avions eu la chance de l’écouter en 2007 lors d’un colloque sur l’émigration basco-béarnaise à l’Université de Pau où il présentait l’un de ses travaux : « Eustaquio Ibarrola, de Navarra a Laprida ». C’est un orateur passionnant.


L’EMIGRATION DES BASQUES EN ARGENTINE

Conférence du professeur Cesar Arrondo

Spécialiste de l’histoire des relations internationales à l’Université de La Plata

Pendant plus d’une heure, devant une assistance nombreuse et captivée, le professeur Arrondo a mis en parallèle l’histoire du Pays Basque et celle de l’Argentine, afin d’expliquer l’origine et les différentes phases de cette immigration (émigration pour nous).

L’Argentine devient indépendante en 1816. Dès 1830, le gouvernement argentin instaure une politique d’immigration très active. Par exemple, à partir de 1852, le Président Urquiza, d’origine basque lui aussi, organise le partage des terres de la province d’Entre-Rios à l’intention des immigrants, afin d’augmenter les capacités de production du pays. Il s’agit de fournir de la laine aux industries textiles anglaises en plein développement. Et les Basques, en particulier ceux du nord, sont très recherchés pour l’élevage des ovins. L’immigration devient rapidement massive.

Cette immigration massive a suscité la création de très nombreuses « maisons basques » ou « centres basques » en Argentine : sur les 180 qui existent dans le monde, 100 sont argentines, regroupant environ 40000 affiliés et 4 millions d’Argentins portent un patronyme basque. Au départ ces maisons basques ont été créées pour aider les immigrants à leur arrivée. A l’heure actuelle, elles se consacrent surtout à la transmission de la culture basque : chants, danses, pelote, jeu de « mus » etc., à l’exclusion de la langue basque. Cesar Arrondo explique cette lacune par le fait que les premiers immigrants savaient qu’ils ne reviendraient pas.

Actuellement, en raison des crises économiques et politiques qui ont secoué l’Argentine,  les descendants de Basques se tournent vers leurs racines, ce qui explique la création récente de nouveaux centres basques.

Aujourd’hui, selon Cesar Arrondo, l’émigration basque en Argentine est terminée et il se consacre à la récupération d’une véritable culture basque par les Basques d’Argentine : connaissance de l’histoire du Pays Basque, apprentissage de la langue, reconstitution des histoires familiales etc. Beaucoup reste à faire dans ce domaine.

M.M.E.


 

   

Plus d'articles...

Page 7 de 8