EuskaraFrançaisEspagnol
 

Découverte des archives de l'agent d'émigration Alexis Vigné de Tardets

L’association souletine Ikerzaleak a pu retrouver des documents de l’agent d’émigration Alexis Vigné de Tardets. Les listes de départ des émigrants qui ont traité avec cet agent d'émigration (période 1885-1925) ont été dépouillées et relevées. Elles sont en ligne sur le site de l’association : https://ikerzaleak.wordpress.com/

"Jean Vigné naît à Laguinge en 1857 et meurt à Tardets en 1927. Sa jeunesse se passe en Argentine ; il y fait un autre séjour dans les années 1890. De 1855 à 1890, et de la fin des années 1890 à 1927, il vit à Tardets et exerce les métiers de commerçant et d'agent d'émigration. Plus précisément il est sous-agent d'émigration de la société Colson qui a son siège à Bordeaux. Dans son magasin, il reçoit les candidats au départ vers l'Amérique, mais il propose aussi des articles de voyage: vêtements, toiles, bagages. Plusieurs de ses frères et sœurs sont établis en Argentine, et parmi eux Alexis Vigné (1855-1915)1 qui reste longtemps son associé.

Une partie de ses lettres se rapporte à son activité de commerçant: commandes, paiements de fournisseurs, réclamations auprès de clients lents à payer leur dû. Beaucoup plus importante est la correspondance en rapport avec son activité d'agent d'émigration : démarchage auprès des candidats potentiels au voyage, réservation des places sur les navires en partance, fourniture d'articles de voyage, aide aux émigrants pour leurs démarches (documents d'identité, successions, etc.). [...]

Près de la moitié des émigrants qui ont fait appel à Jean Vigné sont partis entre 1885 et 1889. Cela confirme le constat fait par de nombreux chercheurs : un maximum de l'émigration basque et pyrénéenne s'est produit dans les années 1880-1890, avant une lente décrue. Vigné bénéficie de l'ouverture de la ligne de chemin de fer Mauléon-Puyoo en 1885. Le train lui permet d'acheminer en quelques heures, pour un prix modique, les voyageurs jusqu'à Bordeaux. La gare de Mauléon facilite le voyage des Souletins, mais aussi des Navarrais et des Aragonais désireux de rejoindre les Amériques. On connaissait la migration des hommes et des femmes de ces territoires frontaliers de la Soule pour travailler dans l'industrie de l'espadrille. Les registres Vigné montrent que les sentiers de montagne entre la Navarre, l'Aragon et la Soule sont aussi une voie d'émigration vers l'Amérique.

La guerre de 1914-1918 porte un coup d'arrêt presque total à l'émigration. Durant ces quatre années, il ne part que quelques personnes : des femmes ou des Espagnols qui vont rejoindre leur famille déjà installée en Amérique." Robert Elissondo


 

L'Assemblée Générale de l'association s'est tenue le 16 avril  dernier à la Mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port en présence d'une assistance nombreuse. Le bilan et les comptes de l'année 2015 ont été présentés et les projets pour l'année en cours évoqués : préparation du voyage de l'automne prochain avec au programme la Semana Vasca de Necochea, la participation à "Topaketak III", la réception de visiteurs Argentins,... Un sympathique repas animé a ensuite réuni les membres de l'association.

 

CONCERT

L'association culturelle LA CASA DE SANTA FE à Paris, dans la continuité de la projection du film, "Parole de Basque", qui a fait salle comble à la Maison de l' Amérique Latine de Paris, le 5 février dernier a proposé le  RECITAL-CONCERT "Lettres des Amériques" avec Mixel ETXEKOPAR, Christian IRIGOYEN (accordéon, musiques) et Cécile TISON (textes) .

Ils mettent en résonance des lettres d' émigrés basques, des musiques et des chants populaires d'Argentine, du Chili et du Pays Basque. Dans ce spectacle le poète basque Joxean ARTZE dialogue avec Garcia Lorca et beaucoup d'autres encore... Un récital captivant et émouvant qui à partir de l' aventure des Basques migrants vers l' Amérique Latine raconte l' histoire de toutes les émigrations.

 

   

ZORIONAK

Urte berri on eta baketsu bat desiratzen dautzuegu.

Gure usaiei segituz apiril inguru hortan eginen dugun biltzar nagusian aipatuko ditugun berriak hauexek izanen ditugu:

- 2016-an antolatu nahi ginuken bidaia ( Necotchean izanen da euskal besta)

- 2015-eko urteko eginkizunak: elgarretaratze, mintzaldi, filma etabar...

- Artxibo lanak aintzina doatzila ( laster bururatzekotan direnak) eta altxor balios baten mentura badugula

Anartean ongi ibili guzieri eta ondoko egunak arte

Adixkidetasunez

Euskal Argentinako Administrazio Kontseiluaren

 

Nous vous souhaitons une bonne année de paix et sérénité.

Nous nous retrouverons lors de notre Assemblée Générale annuelle que nous tiendrons vers le mois d'avril au cours de laquelle nous aborderons:

- le voyage que nous souhaitons organiser en 2016 ( la fête basque aura lieu à Necochea)

- Les événements qui ont ponctué l'année 2015 : rassemblements, conférences, projection de films, etc.

- Les archives dont le recensement avance ( la fin est très proche) et qui se révèlent prometteuses par leur ampleur et la richesse des données.

Amitiés et vœux de la part des membres du Conseil d'Administration d'Euskal Argentina

 

Débat télévisé

Eusko Ikaskuntza Baiona – Société d’Etudes Basques, l’Institut Culturel Basque et l’équipe du projet EUSKO DIASPORA ont organisé un débat télévisé (Kanaldude Zuzenean) :


« L’émigration Basque : plus qu’un souvenir ? » le 16 octobre 2015, à Ustaritz.

Les invités : Argitxu Camus Etchecopar (chercheuse) – Laura Igantzi (Euskal Artzainak Ameriketan) – Monika Legarto (Euskal Argentina) – Marie Pourquié (Euskal Etxe Québec) – Joseba Etxarri (Euskal Kultura) ont répondu à des questions relatives à la mémoire de l’émigration basque : de quoi est constituée cette mémoire aujourd’hui ? Quelle vision avons-nous des émigrés basques ? Quelle vision ont-ils de leur terre basque ? Mythes et réalité se rejoignent-ils ? Faut-il continuer à se souvenir ? Pourquoi et comment ?

 

   

Page 3 de 8